La cuisine au foin c’est la tendance herbacée du moment !

La cuisine ne cesse d’évoluer sur de nouvelles techniques. Depuis quelque temps, le foin en cuisine devient très tendance et voilà qu’il est dans nos assiettes. Autrefois utilisé pour nourrir le troupeau, aujourd’hui il n’y a pas que les bêtes qui puissent en profiter. Très étrange, mais ce mode de cuisson cartonne et voilà que de grands chefs étoilés en France l’on suivit. Il peut tout aussi bien servir en cuisine pour cuire des volailles, agneaux, lapins… D’une saveur fumée très variée selon le type, l’herbe apporte plus d’originalité dans vos plats.

La cuisine au foin

Habituellement les nourritures brûlées sont directement jetés à la poubelle. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le fumé en cuisine vient d’un grand chef danois du nom de René Redzepi. Il a fait l’expérience il y a quelques temps et depuis c’est devenu la tendance. Cuisiner avec du foin est une technique extrêmement simple et accessible à tous. Le foin, ce sont des herbes séchées que l’on trouve principalement dans les animaleries, à la campagne, en jardinerie ou dans des épiceries fines. Tout type de foin fera l’affaire à condition de ne pas être traité.

Tenter l’expérience chez soi

La pratique est suffisamment simple pour tout usage quotidien. Vous disposez de plusieurs techniques. Pour une cuisson en cocotte par exemple : il suffit d’ajouter une ou deux poignées de foin dans la cocotte pendant la cuisson. Évincez le foin sur la viande au moment de consommer. La technique de fumage au foin quant à elle est beaucoup plus rapide. Mettez une petite poignée de foin au fond de la marmite avec une grille dessus. Puis allumez le foin quelques instants et soufflez jusqu’à l’éteindre complément. Placez l’aliment à griller par-dessus de la grille et enfermez le couvercle pendant 10 à 15 min. Et pour le four, mettez du foin avec la viande sur le plat et faites cuire à basse température.

La cuisson au foin : quel intérêt ?

Dans le même ordre de fonctionnement que la vanille, la cannelle ou le pruneau, le foin apporte de la saveur à la cuisson. Il peut servir même encore frais à condition d’être bien sec. Pour infusion dans le lait par exemple. Le goût dépend du foin, plus il est sec plus le côté épicé et boisé ressort. Le parfum varie également en fonction de la saison. Rien ne vaut de tenter l’expérience pour découvrir l’odeur herbacée dans vos assiettes. Alors bon appétit !

Les ingrédients pour un Bibimbap réussi
Connaissez-vous l’Angel Food Cake?