Comment utiliser le poivre sauvage ?

poivre sauvage

Les caractères de poivre sont aussi distincts les uns des autres. Les vrais poivres sont ceux qui appartiennent à la famille des pipéracées et qui poussent sur des lianes, tous les amateurs de cuisine l’affirmeront. Ils sont considérés comme de véritables poivres sauvages en se constituant sous forme de grappes. Autrement, il existe différents types de poivres sauvages : le piper longum, le piper negrum, le piper Cubeba, et le piper Borbonense. À chaque couleur sa maturité : poivre blanc, poivre rouge, poivre noir, et poivre vert. Mais comment utiliser le poivre sauvage ? Voici quelques recettes faciles pour adopter le poivre sauvage.

Comment bien utiliser le poivre en cuisine ?

Selon les recettes, par exemple misao, le poivre se décline en plusieurs variétés. Afin de déterminer ses propres préférences, il faut adapter le choix au mets préparé et goûter différents poivres. Certains préfèrent les notes s’approchant des agrumes, plus animales, végétales ou boisées, epices, vert, noir, blanc ou rouge. Notamment, on profite au mieux de ses vertus et de ses saveurs (digestives et antiseptiques) en l’ajoutant au dernier moment. Un bon poivre ne fait pas éternuer et ne picote pas le nez. Il est mélangé à de la poussière de poivre ou il est trop vieux si c’est le cas. On se garde de le cuire pour éviter de le rendre irritant ou piquant pour les intestins. Il est conseillé d’acheter le poivre en petite quantité dans le but de le renouveler souvent et garantir sa fraîcheur. En général, les meilleurs réflexes pour profiter de tout le potentiel de ce condiment c’est de se passer du poivre moulu et gris, pour moudre au moment désiré, mais utiliser plutôt un moulin à la place. Et puis, il serait dommage de se contenter d’une variété banale ou médiocre. Donc, l’ajout d’un poivre de qualité peut tout changer à la saveur d’un plat. Rendez-vous sur mille-et-une-epices.com/ pour plus d’informations.

Saumon vapeur au poivre sauvage

Les ingrédients nécessaires pour réaliser cette recette sont : poivre sauvage, ciboulette, fleur de sel, deux échalotes, et quatre pavés de saumon. D’abord, il faut placer les pavés de saumon dans un plat spécial micro-onde ou dans le cuiseur vapeur. Placer ensuite la fleur de sel, le poivre sauvage, la ciboulette, les échalotes en rondelles sur le dessus des pavés. Après, il faut arroser d’un filet d’huile d’olive en laissant mariner 30 min au moins au réfrigérateur. Avec une puissance de 800 w, il faut le faire cuire 2,5 minutes au micro-onde, et à déguster ensuite avec des pommes de terre et carottes à l’eau. Cette recette est raffinée, pas trop piquante, élégante, et fruitée,…

Confit de piment d’Espolette, poivre sauvage, gingembre, rhum blanc, et porc au citron vert

On peut accompagner le plat par exemple d’un riz sauvage. Mais pour ce faire, on a besoin d’huile d’olive, deux courgettes, une cuillère à café de gingembre frais coupé en petits dés, une pincée de piment d’Espolette, 25 ml de rhum blanc, une cuillère à soupe de miel, zeste d’un demi-citron vert non traité, poivre sauvage et sel, deux oignons rouges, et 450 grammes de sauté de porc. Tout d’abord, il faut faire revenir les oignons dans le miel et l’huile d’olive. Poivrez et salez, il faut ajouter ensuite le zeste de citron, le piment, le gingembre, et le porc. Augmentez le feu afin d’obtenir des sucs et déglacez avec le rhum. Il faut ajouter un verre d’eau après l’avoir dressé 15 minutes à feu très doux et à couvert. Et pour ceux qui aiment le goût citronné, il faut ajouter du jus de citron. Puis, il faut laisser mijoter une heure à une heure trente. Et enfin, ajouter les courgettes coupées en dés une demi-heure avant de servir.

Petits biscuits au poivre sauvage et aux fruits rouges

Les ingrédients nécessaires sont : confiture de fruits rouges, poivre sauvage moulu, de bicarbonate de sodium, 10 cl de lait, 75 g de sucre, 100 g de beurre, et 250 g de farine pour pâtisserie sans gluten. Pour la préparation, il faut mélanger tous les ingrédients secs (poivre, bicarbonate, sucre et farine) dans une jatte, couper le beurre en morceaux et les mettre au mélange. Sablez la pâte, et malaxez jusqu’à formation d’une boule en ajoutant petit à petit le lait. Il faut laisser reposer 15 minutes au réfrigérateur. Puis, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, il faut étaler la pâte. Découpez ensuite dans la pâte la forme voulue avec un emporte-pièce, en détaillant un petit cercle au centre des moitiés des biscuits. Préchauffez le four à 200°C, enfournez 15 minutes, sortez les biscuits du four en les laissant refroidir. Et sur les biscuits non percés, il faut étaler une pointe de confiture et recouvrir chaque trou du biscuit. Le temps de cuisson et de préparation est de 50 minutes (2 fournées) pour 25 à 30 biscuits.

Quand le ghee ou ghi devient le nouveau beurre tendance
Cette année, faites place aux fleurs comestibles !